Le dispositif

Présentation Partenaires Instance nationale de concertation

Modalités de fonctionnement du dispositif

Le fonctionnement du dispositif est régi par un cahier des charges national qui a fait l’objet d’un protocole cosigné par les représentants du ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, du ministre de l’agriculture et de la pêche, du ministre de la culture et de la communication et de la directrice du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC).

Télécharger le cahier des charges national

Vous en trouverez ci-dessous une déclinaison adaptée à nos spécificités régionales.

Imprimer la fiche dispositif 2016/2017

Objectifs

Lycéens et apprentis au Cinéma est un dispositif d’éducation au cinéma destiné aux élèves des lycées d’enseignement général, technique, professionnel, agricole, et des Centres de Formation des Apprentis. Il s’appuie sur le volontariat des élèves et des enseignants, et sur un partenariat avec de nombreuses salles de cinéma.

L’objectif poursuivi est, non de procurer un simple divertissement aux élèves, mais bien de leur permettre d’acquérir, d’enrichir et de diversifier leur culture cinématographique par la rencontre d’œuvres de qualité, contemporaines ou patrimoniales, françaises ou étrangères, dans leur espace naturel de diffusion. Il permet ainsi à ce jeune public de développer son sens critique ainsi que de parfaire ses pratiques culturelles et civiques.

Cahier des charges

La poursuite de cet objectif repose sur un contrat moral engageant les établissements, les cinémas partenaires et la coordination régionale.

  • Le chef d’établissement s’engage à accompagner activement l’opération, notamment en proposant son inscription au projet d’établissement. Il veille à l’application rigoureuse de l’ensemble des modalités, facilite la participation des enseignants impliqués aux journées de formation qui leur sont proposées. Il est responsable de l’encadrement et du déplacement des élèves.
  • Les enseignants s’engagent à prendre en compte les journées de formation prévues et à assurer un réel accompagnement pédagogique des projections, en amont et en aval. Ils sont également garants du bon comportement de leurs élèves durant la projection.
  • Les élèves inscrits assistent à la projection de 3 films (ou au moins 2 films pour les classes de Terminale Bac, BTS, Bac Pro et CAP) dans l’année et sur le temps scolaire.
  • Chaque élève s’engage à respecter les lieux qui l’accueillent, à ne pas parler à voix haute et à n’utiliser aucun appareil pouvant détourner son attention lors de la projection (téléphone portable, lecteur de musique …)
    En cas de non respect de ces consignes, la séance pourra être interrompue à l’initiative d’un enseignant ou de l’exploitant.
  • Le prix des places est de 2,50 € par film, à la charge de l’élève ou de l’établissement s’il en a ainsi convenu. Le paiement est effectué par l’établissement à réception de la facture. Les accompagnateurs sont exonérés du droit d’entrée dans la limite d’un accompagnant pour 12 élèves.
  • L’exploitant du cinéma s’engage à offrir les meilleures conditions d’accueil et de projection en respectant les formats de son et d’image des œuvres présentées.
  • Le nombre d’élèves par séance est limité à 150 (sauf dispositions particulières convenues en concertation avec la coordination).
  • La coordination régionale s’engage à fournir gratuitement pour chaque film des documents pédagogiques destinés aux élèves et aux enseignants participants.
  • Des formations pilotées par le Rectorat et la coordination régionale sont proposées à tous les enseignants participants. Elles sont inscrites au Plan académique de formation.
  • Des actions d’accompagnement encadrées par des professionnels du cinéma peuvent être mises en place dans les établissements scolaires et/ou dans les salles de cinéma.

Modalités

Les établissements peuvent inscrire plusieurs classes. Toutefois, dans le cas de l’alternance, il est souhaitable que ces classes aient des périodes communes de présence dans l’établissement.

Chaque équipe pédagogique fait un choix collectif parmi les 5 titres proposés :

  • Pour les niveaux 2nde et 1ère, l’établissement s’engage sur 3 films dans l’année,
  • Pour les niveaux Terminale Bac, BTS, et les classes de CAP, l’établissement s’engage sur 2 films minimum dans l’année.

Afin d’assurer le bon déroulement de l’opération, Il est indispensable que dans chaque établissement, un “enseignant relais” volontaire soit l’interlocuteur privilégié du cinéma partenaire et de la coordination régionale pour toutes les questions pratiques liées à l’organisation du dispositif. L’enseignant relais fait la synthèse des contraintes d’emploi du temps des classes inscrites pour renseigner le plus clairement possible le dossier d’inscription. De même, il s’occupe de réserver les séances de cinéma pour l’ensemble des classes.

En début d’année scolaire, la coordination régionale détermine et communique le calendrier des projections de l’année. Les établissements peuvent alors réserver leurs séances directement auprès des cinémas partenaires sur les jours et horaires les mieux adaptés, permettant ainsi d’intégrer ces séances en amont dans les emplois du temps.

Transports

L’organisation des transports, individuels ou collectifs, relève de la responsabilité des établissements scolaires. En l’absence de transports publics adaptés, la coordination régionale peut participer à sa prise en charge totale ou partielle.

Le taux maximum de prise en charge est de 1,70 € par élève présent à la séance. Le nombre d’élèves présents à la séance sera certifié par le bon de présence signé par l’exploitant. Ce bon sera joint à la facture éditée par l’établissement (avant fin juin) accompagnée d’un RIB et de la facture acquittée de la société de transport qui ne peut en aucun cas être inférieure à la demande de prise en charge.

Pilotage et coordination régionale

Le comité de pilotage se réunit trois fois par an :

  • en début d’année scolaire (début octobre) après avoir enregistré les inscriptions, pour lancer la mise en œuvre du dispositif et valider les projets de formation et d’accompagnement ;
  • en milieu d’année (février-mars), pour étudier le bilan d’étape des actions engagées et pour sélectionner les films de la liste nationale qui seront proposés l’année suivante ;
  • en fin d’année scolaire (fin juin) pour le bilan du dispositif, envisager les adaptations nécessaires à son bon fonctionnement l’année suivante et valider les nouveaux projets régionaux.

Choix des films

Chaque année, en février-mars, le comité de pilotage choisit dans la liste définie par l’instance nationale de concertation Lycéens et apprentis au cinéma, les films qui seront présentés en région l’année suivante.

Les choix sont faits collectivement en tenant compte des expériences pédagogiques et des attentes transmises par les enseignants à la coordination régionale.

Articles récents